Réalisation
du groupe scolaire Théophane Vénard
Nantes

JP Gallerand

Site SVT 44

 

Net d'or à l'école 2000

Navigation

Accueil
Plan du site
Rechercher dans le site
Nous écrire
Livre d'or
Forum

Nous

Nos récompenses
On parle
de notre site
On nous encourage
Nos partenaires
Nos invités
Objectifs du site

PRESTIGE

Informations
Photos et reportages
Environnement et politique
Vos réalisations
Vos informations
Infos presse
Vos commentaires
  Liens

ERIKA

Le procès
Infos scientifiques
Réponses aux questions
Le traitement des déchets (Total)
Infos IFREMER
Interviews
Enquêtes
Photos (+ 300)
Notre chanson 
Nos dessins
Nos poèmes
Nos jeux
Liens
Le petit vénard
Rions noir
Vos témoignages
Vos productions
Aidez les associations

Autres pollutions

Macrodéchets sur les plages
Macrodéchets en mer
Nous sommes tous des pollueurs
Autres pollutions
AMOCO CADIZ
IEVOLISUN

Les autres projets "environnement" du collège


Écrire à 
JP GALLERAND coordinateur du projet
 et  webmaster

Mentions légales

 

 


Retour page prestige

"photo©Stéphane Scotto" 

scottographe@wanadoo.fr

Les infos de 24 janvier

Infos sur la dune du Pyla

Les infos du 17 janvier

Voir aussi : Bassin d'arcachon.com

Photos prises la semaine du 6 au 12 janvier au niveau de la Dune
du Pyla, au dernier jour de ramassage.

Cliquez sur les photos pour les agrandir. Attention, pour certaines photographies 2 formats vous sont proposés. Le format pour zoomer permet d'agrandir une partie de la photographie mais la photo est plus longue à apparaître si vous n'avez pas l'ADSL.

pPyla_001.JPG (20158 octets)
Vue générale de la Dune du Pyla 
(Format pour zoomer)

pPyla_002.JPG (42886 octets)
Ramassage de galettes au pied de la Dune 
(Format pour zoomer)

pPyla_003.JPG (41182 octets)
Ramassage de galettes au pied de la Dune 
(Format pour zoomer)

Pyla_004.JPG (32181 octets)
Dispositif de ramassage des dernières galettes

Pyla_005.JPG (29949 octets)
Les ostréiculteurs du Bassin participent activement au nettoyage

Infos à savoir :

Alors que les experts affirmaient que le fioul du Prestige ne rentrerait pas
dans les eaux du Bassin, les pompiers, ostréiculteurs, pécheurs et
volontaires se retrouvent depuis deux semaines à ramasser des galettes
mélangées au sable et aux détritus de toute sorte ramenés par la marée.
Selon les pécheurs du Bassin des nappes ont bien été repérées à l'intérieur du Bassin d'Arcachon.

Le Banc d'Arguin (réserve naturelle pour les oiseaux en migration) ,situé à
l'entrée du Bassin,  est lui aussi touché par la pollution.

A ce jour, les huîtres ne sont toujours pas autorisées à la vente, le Préfet
ayant demandé un délais supplémentaire pour confirmer les analyses
favorables.

Hier, les pécheurs du Bassin ont déversé devant les Affaires Maritimes
d'Arcachon, le fioul qu'ils ont ramassé . En effet, ils n'ont toujours pas
reçu de promesse d'indemnisation de la part des pouvoirs public. Le
ramassage se fait à leurs frais alors qu'ils n'ont plus de revenus depuis
trois semaines ! Ils ont affirmé que les pouvoirs publics ne disaient pas la
vérité et que, le fioul du Prestige est bel et bien présent, sous le sable !

Les ostréiculteurs attendent avec impatience la levée de l'interdiction de
vente de leurs huîtres.

Si la pollution est relativement bien contenue au niveau environnemental, les
conséquences sur l'économie locale seront certainement catastrophiques :

1/ Les ostréiculteurs et pécheurs privés de leur production
2/ Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration qui s'attendent à une
très forte baisse de fréquentation
3/ Les agences immobilières vivant de la location saisonnière,et qui
ressentent déjà la frilosité des estivants à réserver leurs vacances.
4/ tous les acteurs économiques du Bassin (commerçants et artisans, clubs de
plage pour enfants, location de jet ski et pédalos, etc...) seront très
fortement touchés par les conséquence de cette pollution.

Au mieux, si aucune autre nappe de fioul n'approche nos cotes, la prochaine
saison estivale sera déjà médiocre.
Au pire, si d'autres galettes sont découvertes sur nos plages et que celle
ci soient fermées, que ce soit dès le printemps ou en plein été, la
fréquentation du Bassin sera réduite à néant.

La particularité de cette marée noire est de laisser au dessus de nos tête
une épée de Damoclès.

Pourtant, au niveau d'Arcachon, la plupart des commerçant n'ont pas l'air de
s'inquiéter. Ils veulent rester "positif"... Il y a comme un refus
d'admettre le pire et de regarder la réalité en face.

Si les "gens de la mer" savent se mobiliser et se faire entendre, les
commerçants et artisans, eux, sont dans l'incapacité de se fédérer, et, ne
pourront obtenir réparation qu'au travers de démarches personnelles, isolées
et peu efficaces.

Quand je dis " des nappes de petrole ont bien été reperées..." il faudrait
ajouter devant : "selon les pecheurs du Bassin, ..."

Vendredi 17 Janvier 2003

carte.JPG (83936 octets) Carte pour situer les plages



 "Depuis hier jeudi 16 janvier , l'interdiction de vente des huîtres a été
levée, au grand soulagement des ostréiculteurs.
Mais, ceux ci sont en colère contre les pêcheurs ...en effet, ils leur
reprochent d'utiliser la pollution du Bassin comme un moyen de pression pour
obtenir de l'argent de la part des pouvoirs publics.
Selon les ostréiculteurs, et contrairement à ce qu'affirment les pêcheurs,
il n'y aurait aucune trace de pollution dans les eaux du Bassin à ce jour.

On assiste bien à deux façons de traiter cette catastrophe sur le plan
économique :

1/ Ceux qui pensent que l'avenir est imprévisible et que d'autres galettes
viendront polluer nos cotes dans les semaines, mois et années à venir.
Partant de ce principe, ils mettent toute leur énergie en oeuvre pour
obtenir des garanties concernant des futures indemnisations.

2/ Ceux qui tentent de dédramatiser pour "sauver" la prochaine saison
estivale en évitant une  médiatisation négative, qui pourrait dissuader les
touristes de fréquenter le Bassin d'Arcachon.

Il est vrai que , face à l'évolution des nappes de fioul qui continuent à
s'échapper du Prestige, la politique à adopter est très délicate, notamment
pour les élus du Bassin :

S'ils se battent, dès à présent, pour obtenir que les 5000 entreprises qui
risquent d'être touchées obtiennent indemnisations et aides de l'Etat, ils
pourraient se voir reprocher par certaines d'entre elles de jouer le
"pourrissement" de la situation, alors même, qu'aujourd'hui, nos plages sont
propres.

Si, au contraire, ils font l'autruche pour éviter à tout pris d'attirer
l'attention des médias sur nos inquiétudes, et préfèrent mettre l'accent sur
le positivisme et la dédramatisation, ils prennent alors un grand risque,
car, ils pourraient se voir reprocher alors, de ne pas avoir anticipé sur
une catastrophe ... cette fois... économique.

Il faut absolument prendre conscience que cette marée noire à de
particulier, qu'elle laisse planer l'incertitude la plus totale et divise
ses futures victimes, qui, du coup, seront encore plus affaiblies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://aupieddemonarbre.free.fr

http://gallerand.jp.free.fr

http://ievoli.sun.free.fr

http://maree.noire.free.fr.